Toutes les réponses de la Vie peuvent être trouvées en chacun de nous, encore faut-il laisser s'ouvrir les bonnes portes...

Le réseau HOLISCAL :

HOLISCAL est un réseau de bio thérapeutes holistiques qui œuvrent au sein d'une association créée en 2014 engagée dans des initiatives d’Économie Solidaire et de soutien à des Causes  Humanitaires.

 

 

Le rôle du bio thérapeute holistique

Le bio thérapeute est un artisan du maintien de l’équilibre de vie (...) 

Me contacter

J'exerce principalement à La Rochelle et Rochefort, mais j'interviens également à Rennes, Lyon et Genève.

 

N'hésitez pas à m'envoyer un message je vous répondrai dans les meilleurs délais.

 

Holistiquement...

 

Pascal

 


Nouvelle du printemps : "La tâche verte"


 

La tâche verte

 

 

" Qui s'en souvient encore, alors que toute la planète était devenue urbaine, anthropophage et auto-immune ? Qui se souvient de la tâche verte où nous nous retrouvions ?

 

Qui se souvient des nuits sans lune, des bruits de nos pas, du cercle de nos mains et de nos recueillements ? A chaque soir moins nombreux nous étions, à chaque fois plus écorchés par l'abrasion du monde sur nos âmes...

 

Qui se souvient ?

 

Il fût un temps où la tâche verte était notre refuge, l'île ultime cernée de maléfices où nous venions reprendre souffle. Mais aujourd'hui elle n'est plus, engloutie par l'abomination, travestie en décor de nuits blanches pour la Jet-Set. Nous étions encore un petit nombre à ne pas vouloir de la grande putain, de cette matrice qui nous cultive, de ce faisceau de normes qui nous cernent.  Alors, coupé de tous, flottant au hasard sur l'océan du grand réseau, j'ai fini par dresser le poing et ouvrir lentement la main. Une poudre brune s'en est échappée...

 

Dernières graines d'un ancien monde, lentement elles tombent, rebondissent, roulent, volent et cherchent l'interstice.  Je reste alors immobile et concentré sur la terre qui gémit sous la gangue minérale de la cyber humanité, elle craque et se déforme comme la peau d'un reptile en mue. Aimanté et subjugué par la foi, je reviens toujours et encore à cet endroit fertilisé des dernières semences d'un rêve puissant. Pourtant rien ne pousse. Quelques fissures sur la dalle de béton, à peine plus qu'une respiration étouffée et puis plus rien. Progressivement, je me coupe de tous et de tout : ma femme et les enfants, mes amis, mon boulot, jusqu'à mon appartement d'où j'ai été expulsé. Libre de tout enracinement je m'attache à ce petit bout de trottoir, objet de toutes mes attentions. Pendant ce temps, le monde glisse, hurle, éructe et crache son fiel, mais je reste impassible  comme un  jardinier invoquant les forces de la vie, appelant de toute son âme une tâche verte... "

 

 

« Mes chers amis, c'est ainsi que se termine le journal de mon Grand-Père. N'oublions pas, en ce soir de pleine lune : ce que ses yeux n'ont pas pu voir, seul son cœur l'a vu. Si nous somme pieds nus sur le sol sacré d'un nouvel âge, entourés d'herbe, d'arbres, de ruisseaux et d'animaux sauvages, sentant le vent, la pluie et le changement des saisons, tout cela est né du rêve d'un homme qui a su dire NON !

 

N'oublions pas qu'au commencement il n'y avait que La tâche verte où nous nous retrouvions... » 

 

Texte extrait du recueil "Le Miroir d'Obsidienne" ISBN 978-2-9558826-0-3 - collection La Boussole Atlante (Ed. heptagone-éditions 2016)